Powiat Łowicki

BIP

Date

December 18th 2017

Nameday

Bogusława, Gracjana

Links

Language version

Links

Search

Menu

Banners

german
france

Newsletter

Subscribe our newsletter

Banners

-
-

Links

Navigation

Page Content

LE PAYS DE ŁOWICZ

Un pays extraordinaire dans la Plaine de Mazovie. Le pays qui est devenu une source d’inspiration pour Chopin. Il a aussi inspiré Józef Chełmoński – peintre polonais – qui a représenté sa beauté sur ses toiles. De meme, Władysław Reymont a décrit la vie des habitants de ce pays dans son ouvre „Chłopi” (Les paysans) qui a mérité le Prix Nobel en 1924. Ce pays situé sur la riviere Bzura, entre Łódź et Varsovie, a été le témoin de grands événements historiques comme l’insurrection contre l’occupant russe en 1863 ou de la plus grande opération militaire de la campagne de 1939, dite „bataille de la Bzura”. De plus, ce pays se distingue par un patrimoine culturel unique ainsi que par l’histoire particuliere de son territoire.
 


Le Duché de Łowicz a appartenu, pendant plusieurs siecle, au domaine des Archeveques de Gniezno. Au XIX-e, l’Empereur Napoléon Ier en a fait donation a Davout, maréchal de France. Il est devenu ensuite propriété titulaire de Joanna Grudzińska - Duchesse de Łowicz et épouse du grand Duc Constantin. Pendant la période 1838 –1914, le Duché a appartenu aux Tzars de Russie. Certaines bornes frontieres de l’ancien Duché sont conservées de nos jours, notamment celles de Bąków et de Patoki.
 


La beauté des paysages, les monuments historiques, l’hospitalité des habitants et la cuisine régionale sont les atouts qui attirent les touristes. La Terre de Łowicz, sans tenir compte de la saison, devient le but des excursions organisées ainsi que des escapades du week-end. Une bonne base hôteliere et gastronomique, une multitude de fetes, foireset autres manifestations font que Łowicz et ses alentours attirent tous les ans beaucoup de touristes étrangers.
 


L’art populaire de Łowicz a créé des tissus originaux, typiques pour cette région et qu’on ne rencontre pas dans d’autres régions de la Pologne; ces tissus se distinguent par des rayures disposées symétriquement. D’autre part, l’art local a produit des broderies, et des « araignées» - pieces réalisées avec de la paille et du papier mâché qu’on suspendait au plafond pour décorer une piece. On peut les admirer non seulement dans des salles de musées mais aussi dans des collections privées. Le folklore de Łowicz reste toujours vivant. Les groupes de musiques et de danses, les créateurs d’art folkloriques sont connus et réputés dans le monde entier. Tradition vivante, notre costume régional, classé parmi les costumes nationaux, est encore porté pendant les fetes religieuses et notamment pendant la procession de la Fete Dieu – réputée dans le monde entier.
 


 


 

ARKADIA

Un tres joli parc romantique créé en 1778 par la princesse Helena Radziwiłł née Przeździecka, selon la conception de l’architecte Szymon Bogumił Zug. Dans le parc, on voit parsemés des pavillons - copies stylisées des ruines de styles et d’époques diverses: la Grotte de Sybille, Temple de Diane, Maison de l'Archipretre doté d’un Arc Grec, Aqueduc Romain, Maison Gothique.
 

NIEBORÓW

Village dont l’histoire remonte a la fin du XIIe siecle. Primitivement, il était la propriété de la famille Nieborowski (d’ou le nom du village), racheté vers la fin du XVIIe par le cardinal Michał Radziejowski – Primat de Pologne,  qui sur le cadre de l’ancien manoir de style gothique a fait construire une résidence baroque selon le projet de l’architecte polonais d’origine hollandaise – Tylman de Gameren. Au cours de l’histoire, le château a été successivement la propriété de la famille Ogiński et de celle des Radziwiłł (jusqu’en 1945).
Depuis 1945, le château se trouve sous la tutelle du Musée National de Varsovie. Derriere le château, un tres joli parc de style français.
 

MAURZYCE

Reconstitution d’un village paysan du territoire de l’ancien Duché de Łowicz: sur 17 hectares, 40 bâtiments sont disposés selon deux principes de fondation de villages de l’époque: un dit „owalnica” (principe circulaire), l’autre dit „ulicówka” (principe village-rue). Le village reconstitué est dominé par une église en bois datée de 1758.
 

SROMÓW

Musée folklorique de la Famille Brzozowski, fondé en 1972 par Julian Brzozowski - sculpteur. Dans les pavillons du musée, on peut voir des sculptures animées par des moteurs électriques et représentant les jour solennels de la vie des paysans et des villageois d’autrefois : les noces, la procession de la Fete Dieu... Le musée présente aussi des particularités régionales: découpages en papier, «araignées», costumes régionaux. On peux y admirer aussi une collection unique de véhicules de campagne de l’époque ainsi qu’une collection d’outils agricoles.
 

ŁOWICZ

Une des plus belles villes de Mazovie, située sur les bords de la Bzura. Siege des pouvoirs cantonaux et du Diocese de Łowicz, centre universitaire et noud de communication important. Localité mentionnée pour la premiere fois dans des documents écrits en 1136, devenue ville en 1289. Entre les XIIe et XVIIIe siecles, propriété des archeveques de Gniezno. Grâce a ses privileges royaux et ecclésiastiques, Łowicz était comptée parmi les villes de Pologne les plus riches et les plus peuplées. Et c’est grâce au mécénat des Primats que les artistes les plus connus de la Pologne d’autrefois y ont créé. Ce développement a été brisé par les guerres suédoises (XVIIe) appelées „le déluge suédois”.  La ville s’en est relevée seulement un siecle plus tard.

Au début du XIXe siecle, la ville et son pays deviennent propriété du Grand Duc de Russie Constantin et de son épouse Joanna Gudzińska – duchesse de Łowicz. En 1845, la voie ferrée y est construite, ce qui donne une nouvelle chance économique a la ville. Les deux grandes guerres, celle de 1914-18 et celle de 1939-45, ne l’ont pas épargnée. La ville est envahie, bombardée, pillée. Apres 1945, elle connaît sa «petite renaissance» grâce a l’activité de l’industrie textile. Un évenement solennel dans l’histoire de la ville a été la visite du Pape Jean-Paul I le 14 juin 1999.
 

fot. Wiesław Uczciwek - CKTiPZŁ

Font size

High contrast version

Switch to the page view high contrast.
Back to the default version of the page always when you select the link "graphical version of the site" in the upper part of the site.